Les trois entités précisent qu’il ne s’agit pas d’une fusion mais bien d’une "coupole" qui leur permettra de travailler conjointement et plus étroitement sur l’intégralité de leurs thématiques communes.

Stefan Delaet, Président de Renta dirigera la nouvelle entité pour deux ans : "Mobia suivra également de près les évolutions sociales et techniques et s'y impliquera. Par exemple, la relation entre "le produit de mobilité" et "le service de mobilité" devient floue. Au sein de Mobia, nous allons donc mettre en place une unité "Smart Mobility" au sein de laquelle nous allons réagir fortement à cette tendance pour aider à en façonner la base du soutien social et à fournir la meilleure préparation et les meilleurs services possibles à nos membres. L'attention portée à la durabilité sera également le fil rouge de tous nos projets".

Philippe Dehenin, Président de Febiac, et Didier Perwez, Président de Traxio, sont les vice-présidents de Mobia, dont la gestion quotidienne sera confiée à François-Xavier Dubois : "Mobia se développera en une puissante plate-forme centralisée pour l'analyse des data et des évolutions de la mobilité. Nous formulerons également une vision pour une fiscalité de la mobilité plus durable et adaptée aux besoins de notre époque".

Ces derniers temps, Febiac, Traxio et Renta ont déjà fait cause commune contre l’instauration de la nouvelle "taxe" du péage urbain à Bruxelles ou soutenant la réouverture des garages automobiles lors des confinements de l’an dernier.