Si ce résultat positif peut sembler encourageant, il ne faut toutefois pas occulter le fait que le mois de mai 2020 n’était pas tout à fait complet : les concessions automobiles n’avaient rouvert leurs services qu’à partir du 04, et même du 11 en ce qui concerne les showrooms. Et de fait, si l’on compare aux chiffres de 2019, les immatriculations du mois derniers enregistrent à nouveau une chute vertigineuse : -31,8% !

Au cumul des 5 premiers mois, le bilan n’est guère plus probant. Les 14,21% de différentiel positif par rapport à l’an dernier masquent en réalité encore un recul de 26,6% par rapport à la dernière année « normale ».

La Febiac – Fédération belge de l’industrie automobile et du cycle – explique ces résultats décevants par une baisse globale du marché, mais aussi par les soucis d’approvisionnement mondiaux de pièces détachées qui frappent l’ensemble des constructeurs.

BMW toujours en forme

Comme depuis le début de l’année, BMW est en grande forme, et en tête des immatriculations de mai (3.835) et au cumul (20.201). L’Allemand devance Volkswagen dans les deux cas (3.152 et 16.807 respectivement). Audi complète le podium de mai (3.021) grâce à une progression fulgurante de près de 49% ; tandis que sur 5 mois, Peugeot est toujours 3ème (16.335).