"Nous avons actuellement 294 stations ouvertes et 56 en construction, soit 350 au total et nous devrions être très proche de notre objectif de 400 stations d’ici à la fin de l’année" explique David Mignan, Head of Field Service d’Ionity. "La grande majorité de ces stations sont directement sur les autoroutes afin d’offrir la plus grande facilité d’accès à nos clients. Néanmoins il peut nous arriver de déroger à cette règle lorsque les conditions ne sont pas réunies : impossibilité de trouver un site compatible, absence de services … " En Belgique, 9 stations Ionity sont aujourd’hui opérationnelles, et « quelques-unes » sont prévues au cours des prochains mois.

Toutefois, la crise sanitaire que nous connaissons a eu des répercussions sur les activités de l’entreprise en Europe : changement de priorités de certains partenaires, désorganisation de certains services administratifs rendant plus difficile l’obtention d’autorisations, par exemple. "Mais nous avons été globalement plutôt épargnés : en Belgique, par exemple, la majorité des stations étaient ouvertes en 2019 et nous avons réussi à ouvrir 2 nouvelles stations en juin et septembre 2020. Dans l’ensemble des pays européens nous sommes, la plupart du temps, en partenariat avec les opérateurs des stations-service. En Belgique par exemple, nous sommes installés sur des stations Q8, Shell ou Romac Fuels. Mais il peut aussi nous arriver de contractualiser avec des propriétaires aux profils différents (restaurateurs, entreprises indépendantes, …) si le site correspond à nos critères".