Lancé uniquement en hybride en 2016, puis décliné en plug-in et en 100% électrique, le Niro a jeté les bases de l'électrification chez Kia. La nouvelle génération capitalisera sur cette force, et en ajoutera une : le design.

Aérodynamique

Comme on le voit sur les images, le nouveau Niro interprétera en effet à sa façon le langage esthétique inauguré par le nouveau Sportage. Détails qui appellent l'œil (la face avant, le montant arrière, les blocs optiques postérieurs) et lignes lissées : ce design vise avant tout l'aérodynamisme, élément crucial de l'efficacité énergétique.

© Kia
Le Niro grandissant quelque peu (+ 6 cm en longueur, pour un total de 4,42 m), il est plus spacieux qu'auparavant, avec par exemple un coffre de 451 litres pour la version hybride simple. A l'avant, on trouve une planche de bord similaire à celle du Sportage, avec ses deux écrans larges et ses modules de commandes à surfaces tactiles. Une différence : le Niro reçoit l'élégant volant de l’EV6.

Trois solutions mécaniques

Le nouveau Kia Niro sera donc comme avant proposé en trois versions, mais avec des mécaniques évidemment renouvelées. L'offre de base sera la version hybride, dont le moteur essence 1.6l et le moteur électrique cumulent 141 ch. La moyenne officielle selon les normes coréennes est de 4,8 l/100 km. Les détails concernant les versions plug-in et électriques ne sont pas encore communiqués.

Le Niro 2022 entamera sa carrière ce mois encore en Corée du Sud, avant d'être envoyé conquérir le monde dans les semaines ou mois à venir.

© Kia