Vous l’aurez reconnue, derrière le badge Mazda se cache bel et bien une Toyota Yaris. Comme Suzuki le fait avec ses Across et Swace, Mazda a décidé de faire son marché chez Toyota pour disposer rapidement d’une voiture hybride, indispensable pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre en Europe et éviter les lourdes amendes. Ce nouveau modèle ne semble avoir d’autres ambitions que celle-là, à tel point que les designers n’ont même pas pris la peine de se pencher sur le véhicule, qui reste rigoureusement identique à sa génitrice. Dommage pour la cohérence esthétique de la gamme.

Autorechargeable

Quoi qu’il en soit, la 2 sera donc forcément une excellente voiture puisque, faut-il le rappeler, la Yaris a été élue Voiture de l’Année 2021. La Mazda en reprend la motorisation hybride classique ("autorechargeable" dans le lexique Toyota) qui associe un moteur 1.5l 3 cylindres de 93 ch à un moteur électrique de 59 kW pour produire une puissance totale de 116 ch. Le tout, transmis aux roues avant par l’originale boîte automatique eCVT.

Une solution qui procure une belle efficacité dans les environnements urbains, multipliant les tronçons de roulage à l’électricité pour faire chute la consommation moyenne de carburant entre 3,8 et 4l/100km (WLTP).

Précisons encore que ce nouveau modèle continuera à cohabiter avec l’actuel, qui vient d’ailleurs de recevoir une mise à jour.

© Mazda