Après avoir réalisé un vrai coup de pub en vendant la Twingo II au prix d’il y a 20 ans à l’occasion des… 20 ans (fatalement !) de ce modèle, voilà que Renault s’apprête à jouer une nouvelle carte en présentant, au futur Salon de Genève la 3e génération de la petite citadine.

Et ne croyez pas que cette Twingo III fut dessinée en deux coups de crayon.

Voilà six ans déjà que ses concepteurs s’étaient mis au travail. À vous de juger s’ils ont gagné leur pari ! Vous ne verrez, ici, comme dans d’autres supports, que l’extérieur de la voiture. Renault a en effet décidé de jouer le teasing pour dévoiler progressivement son bébé. Les visiteurs du Salon de Genève (6-16 mars) auront donc la primeur de découvrir l’habitacle de la voiture qu’on nous affirme gai, coloré, ingénieux et pratique au quotidien…

En attendant , on se contentera donc d’admirer le plumage. Avec, d’emblée comme image de marque, un large hayon vitré dans le prolongement duquel s’intègrent les feux arrière de manière plutôt harmonieuse.

Ce produit est le fruit d’une collaboration avec l’Allemand Daimler, au départ d’une réflexion sur les nouvelles Smart 2 et 4 places encore à venir.

Grande première, cette Twingo passe au moteur arrière, ce qui libère le train avant et permet d’améliorer fortement le rayon de braquage. D’où une grande maniabilité en ville et au parking. Ainsi que davantage d’espace à bord. La nouvelle Twingo se dévoile à travers une palette de quatre couleurs qualifiées de pop par le constructeur : bleu clair, blanc, jaune et rouge.

Autre nouveauté : la petite citadine est proposée pour la première fois avec une carrosserie 5 portes (avec des poignées dissimulées pour les portes arrière).

Cette New Twingo peut être personnalisée par le jeu des teintes de carrosserie et des éléments de décors extérieurs, tels les rétroviseurs, les protections latérales ou encore une gamme de stripings.