Les automobilistes qui devaient passer le contrôle technique après le 1er mars jouissent de six mois de plus pour le passer à cause du confinement.

A cause du confinement général, les stations de contrôle technique ont fermé leurs portes temporairement. Pour celles et ceux qui devaient passer leur véhicule au contrôle technique prochainement, les cabinets ministériels ont décidé de prolonger la date de validité du contrôle technique arrivant à échéance pour une durée de six mois.

Cette mesure vaut pour tous les automobilistes qui devaient passer leur véhicule au contrôle technique à partir du 1er mars et durera jusqu'au dernier jour de confinement. Cette date sera communiquée conjointement par le centre de crise et le conseil national de sécurité qui détermineront ensemble quand la Belgique sortira de la crise liée au coronavirus.

Concrètement, toute personne qui devait se rendre au contrôle technique avant le 1er mars et ne l'a pas fait devra payer des frais de retard lors du prochain passage. Mais les usagers qui devaient faire vérifier leur véhicule à partir du 1er mars jouissent de six mois de plus pour se rendre dans une station de contrôle. Cette prolongation prendra fin une fois la crise terminée. C'est-à-dire que si le confinement devait être levé le 5 avril par exemple, les personnes qui doivent le faire passer le 6 avril devront toujours le faire. Il faudra donc rester attentif.

Comme le révèlent nos confrères de l'Avenir, la mesure sera identique en Wallonie, en Flandre et à Bruxelles, comme nous l'a confirmé le cabinet de Valérie De Bue. L'arrêté ministériel est en passe d'être signé.

Par ailleurs, la Febiac a précisé ce jeudi que les constructeurs et importateurs de véhicules, les garages et les sociétés de location de véhicules font partie des secteurs essentiels. Dès lors, ils peuvent continuer à faire des réparations urgentes.