"Buell est de retour !" a lancé Bill Melvin, propriétaire des droits de la marque depuis qu’il a racheté EBR (Erik Buell Racing) en 2018. Le constructeur américain ne proposera pas moins de 10 modèles d’ici 2024 pour la terre, le sport, le tourisme et les cruisers, tout en élargissant la gamme pour inclure des moteurs de moyenne et petite cylindrée. Buell est également en phase initiale d’exploration pour un modèle électrique à hautes performances et est ouvert aux idées de collaboration avec d’autres entreprises. "Nous sommes ravis de faire revivre Buell avec cet assortiment impressionnant de superbikes et de motos performantes". Les modèles actuellement en production sont construits à la main à Grand Rapids, dans le Michigan, et sont basés sur la plate-forme 1190.

Une histoire de passion

La marque Buell doit son origine à un passionné – comme c’est souvent le cas – Erik Buell qui use son cuir sur les circuits américains. A l’époque, il est également ingénieur chez Harley-Davidson mais quitte la Moco en 1982. Il construit sa première machine de compétition, la RW750, animée par un quatre cylindres 2T en carré. Finalement la firme de Milwaukee frappe à sa porte afin de développer une moto pour la catégorie BOTT (Battle Of The Twins). En 1987, la Buell Motor Company voit le jour et commercialise sa première moto à moteur Harley-Davidson, la RR1000.

Alliance entre Buell et Harley

En 1993, Erik Buell cède 49% de ses parts à Harley-Davidson afin d’assainir les finances de sa compagnie. Devenue Buell Motorcycle Company, la société va continuer à construire des motos sur base de moteurs H-D. Harley rachète 49 % supplémentaires de la société en 1998 et devient l’actionnaire majoritaire, Erik conservant 2 % des parts. La Buell Motorcycle Company devient dès lors une filiale de Harley-Davidson. Finalement, c’est en 2003 que Harley rachètera complètement Buell et continuera à produire des machines à vocation sportive jusqu’en 2009. La crise des subprimes est passée par là et Harley cesse définitivement la fabrication de motos Buell.

Première renaissance

L’année suivante, Erik décide de voler de ses propres ailes en créant EBR (Erik Buell Racing). Harley détient toujours les droits de sa marque originelle. EBR développe une gamme de motos basées sur la 1125R et réservée au circuit, les 1125R, 1125RR et 1190RR. En 2013, sont présentées les 1190RX, 1190SX, 1190 Black Lightning. Par la suite EBR s’associe à l’Indien Hero et s’aligne en compétition dans le championnat WSKB. Malheureusement deux dépôts de bilan successifs en 2015 et 2017 scellent le sort de la marque EBR.

Finalement EBR est racheté en 2018 par un certain Bill Melvin, propriétaire de la société Liquid Asset Partners (LAP) qui avait elle-même liquidé les actifs de Buell en 2009. La boucle est enfin bouclée en 2020 avec le rachat de Buell par EBR. Mais cette-fois, Erik Buell ne fera plus partie de l’aventure.