Puisque son style semblait toujours séduire, les designers de Jaguar n’ont pas jugé bon de revoir trop en profondeur leur E-Pace. L’extérieur est plus rafraichi que véritablement redessiné, et ce qui se remarque le plus est l’apparition de la nouvelle signature lumineuse en double crosse dans les optiques avant. L’œil plus aiguisé remarquera aussi les entrées d’air inférieures retouchées et le nouveau design de calandre.

A bord, c’est surtout l’apparition du nouveau système d’infodivertissement Pivi qui marque la différence, piloté par un nouvel écran de 11,4 pouces. Le connectivité "over-the-air" permet d’effectuer les mises à jour du système, mais aussi d’autres fonctions de la voiture, à distance, sans nécessiter de branchement ou de passage en concession. Un dispositif d’ionisation de l’air avec capture des particules ultrafines assure une meilleure qualité de l’air à bord.

© Jaguar

Hybride à tous les niveaux

Côté technique, l’E-Pace revoit l’ensemble de son offre de motorisations. Toutes, aussi bien essence que diesel, sont désormais équipées d’une hybridation légère pour assister le moteur à faible régime et réduire de quelques décilitres la consommation de carburant, à l’exception du petit 2.0l diesel 163 ch en boite manuelle. L’offre complète se compose de ce 2.0l diesel 163 ch en boite automatique, et d’une variante de 204 ch, en boîte automatique également. En essence, le 2.0l turbo est proposé en trois niveaux de puissance : 200, 250 ou 300 ch.

Au sommet de la gamme se trouve désormais la toute nouvelle motorisation hybride rechargeable de 309 ch. Elle associe un moteur 3 cylindres 1.5l essence de 200 ch à une unité électrique de 109 ch (80 kW), et permet de parcourir 55 kilomètres sans consommer de carburant. Sa consommation moyenne est ainsi réduite à 2l/100km, soit des rejets de CO2 de 44 gr/km.

La Jaguar E-Pace est proposée à partir de 39.500€ en Belgique. Les variantes hybrides rechargeables seront commercialisées au printemps 2021.

© Jaguar