Audi vient de dévoiler le facelift de son SUV Q5. Si la plupart des changements sont des mises à jour techniques et technologiques attendues, les feux arrière sont en revanche inédits dans le monde automobile.

Sur le marché des SUV, la bataille fait rage. Pas question pour Audi de laisser son Q5, élément central de sa gamme, se laisser distancer. Le voilà donc mis aux goûts du jour en adoptant les derniers attributs esthétiques de ses grands et petits frères : une calandre plus étirée en largeur et à la hauteur réduite, des feux et boucliers redessinés, et une multitude de détails pour en enrichir l’allure (chromes noirs, nouvelles teintes, etc.). Le plus marquant se trouve à l’arrière, où les feux adoptent pour la première fois sur un véhicule de série la technologie OLED. Ces feux permettent non seulement une signature lumineuse personnalisable selon plusieurs schémas définis, mais peuvent aussi attirer l’attention d’un conducteur arrivant trop près l’arrière une fois à l’arrêt en allumant l'ensemble de ses 18 segments LED si la voiture approche a moins de 2 mètres.

© AUDI
A bord, la molette et son pavé tactile disparaissent au profit d’un écran tactile "façon tablette" toujours capable de reconnaître l’écriture manuscrite pour l’entrée d’une destination par exemple. Le nouveau Q5 se dote également d’un assistant vocal capable de reconnaître des commandes en langage naturel.

© AUDI

Hybridation pour tous

Côté moteurs peu de changements si ce n’est l’apparition d’un nouveau 2.0 TDI de 204 chevaux (appelé 40 TDI) avec double injection d’AdBlue (Twindosing) pour réduire les rejets polluants. Comme tous les moteurs de la gamme désormais, il fait appel à la microhybridation pour réduire légèrement sa consommation et ses rejets de CO2. Ce système permet de couper le moteur en décélération sous les 22 km/h et d’apporter un très léger boost au redémarrage. Un système qui fonctionne avec une installation électrique 48V sur les moteurs six-cylindres qui viendront s’ajouter dès l’an prochain. Au sommet de la gamme, la version sportive SQ5 sera également reconduite, tout comme l’hybride rechargeable (55 TFSI e) appelée à prendre de l’ampleur dans les courbes de ventes.

© AUDI