Officiellement, le salon n’est pas annulé, mais « reporté à 2022 » selon les termes du communiqué de presse dévoilé par la Febiac, la Fédération belge et luxembourgeoise de l’automobile. Toujours est-il que les palais du Heysel ne feront pas la fête à l’automobile du 15 au 24 janvier tel qu’initialement prévu.

« FEBIAC doit aujourd’hui conclure que les incertitudes sur l’évolution de la pandémie de COVID ne permettent pas d'organiser un salon "physique" de l'automobile, de la moto et du véhicule utilitaire léger en janvier 2021. Nous ne voulons en aucun cas porter atteinte aux mesures de sécurité et aux restrictions de contact que le gouvernement attend de chaque citoyen et de chaque organisation » explique Pierre Lalmand, Directeur du Salon. L’organisation Rappele également que la Salon de l’Auto 2020 fut le dernier événement d’envergure à s’être tenu en Europe cette année.

Des mesures impossibles à respecter

Chaque année, ce sont 500.000 visiteurs qui se pressent pour admirer et, surtout, toucher les derniers modèles. Un engouement populaire incompatible avec les mesures nécessaires pour endiguer la pandémie de Covid-19. Une réunion s’était tenue le mois dernier entre la Febiac, les constructeurs et autres acteurs du Salon pour définir les mesures nécessaires à sa tenue. Mais apparemment, les diverses mesures promises ne permettent pas, ou plus selon l’évolution de ces derniers jours, de garantir la sécurité de tous.

Rendez-vous donc du 14 au 23 janvier 2022.