Un temps menacé de disparition après la décision du groupe D’Ieteren de ne plus participer à l’événement, le salon de l’Auto 2022 aura finalement bien lieu. L’annonce a été faite ce vendredi après trois jours d’intenses spéculations. “La Fédération belge et luxembourgeoise de l’automobile et du cycle, est aujourd’hui en mesure d’annoncer l’organisation de la 99e édition du Brussels Motorshow, qui se tiendra du 14 au 23 janvier 2022 dans les palais de Brussels Expo”, indique la Febiac.

Le salon, annulé en 2021 en raison de la crise sanitaire, réinvestira donc les différents palais du Heysel en janvier… sans le groupe D’Ieteren qui a enclenché le frein à main. Et ne reviendra pas sur sa décision. “Ce n’est pas une décision qui est prise contre le salon de l’auto en lui-même, précise Jean-Marc Ponteville, le porte-parole du groupe distributeur des VW, Skoda, Audi et autres Seat en Belgique. Cela reste un événement intéressant et important pour le secteur. Cela étant, D’Ieteren a revu sa stratégie et compte désormais se focaliser davantage sur l’online et les concessions.” Pour rappel, D'Ieteren est aussi distributeur, en Belgique, de Lamborghini, Porsche, Bentley ou Bugatti... Autant dire que le volet "voitures de rêve" du Salon sera lui aussi impacté par cette défection.

Le salon virtuel imposé à tous les constructeurs l’an dernier a convaincu D’Ieteren d’axer davantage ses efforts sur ses clients en concession. “Nous voulons miser davantage sur la proximité et on s’est rendu compte, lors du salon virtuel 2021, que nos clients étaient demandeurs de cette proximité. Nous souhaitons de la sorte accompagner une demande de notre clientèle, à la recherche d’une plus grande flexibilité dans sa collecte d’informations et de conseils personnalisés auprès de spécialistes de nos marques et services en matière de mobilité, notamment avec l’avènement de l’électromobilité.”

Un service qui, en raison du trop grand nombre de visiteurs, ne pourrait pas être assuré à la perfection au Salon. "Mais nos clients pourront bien entendu bénéficier des traditionnelles conditions avantageuses pour l’achat de leur véhicule."

Le salon 2022 sans D’ieteren accueillera tout de même de gros constructeurs : Mercedes et BMW seront ainsi de la partie. Selon nos informations, le groupe Stellantis, qui distribue 14 marques dont Citroën, Peugeot, Opel, Alfa Romeo ou Fiat, sera bien de la partie.

Et cette 99e édition sera placée sur le thème de l’innovation technologique et consacrera une attention particulière à l’électromobilité, aux véhicules utilitaires légers ainsi qu’aux deux-roues motorisés. “La mobilité individuelle constitue un élément essentiel du quotidien de 7 millions d’utilisateurs, indique Andreas Cremer, CEO de FEBIAC. Les véhicules ont fortement évolué ces deux dernières années, notamment dans l’offre des motorisations alternatives et de la connectivité. Plus que jamais, il est primordial d’informer le grand public et les autorités des avancées effectuées par notre secteur, notamment sur le front de la lutte contre le réchauffement climatique et l’amélioration de la qualité de l’air.”

Reste à espérer qu’une potentielle quatrième vague ne vienne pas tout remettre en cause. “Les mesures prises par les Régions pour assurer un taux de vaccination le plus élevé possible confortent notre capacité d’assurer le bon déroulement de notre événement”, rassure Pierre Lalmand, directeur du Salon.