Finis les traits doux et les angles arrondis pour le Tucson. Le nouveau modèle fait dans le géométrique. Ses flancs aux multiples surfaces, ses passages de roues "carrés" et même ses jantes affichent de motifs taillés au cordeau. En point d’orgue, la calandre intègre de part et d’autre des alvéoles qui s’illuminent pour créer une signature lumineuse incomparable. L’arrière adopte un dessin plus horizontal et plus massif que le modèle actuel avec notamment un bandeau lumineux traversant, détail esthétique qui revient à la mode chez nombre de constructeurs.

© Hyundai

Ecrans et surfaces lisses

La rupture n’est pas moins grande à bord, où le mobilier adopte un dessin très épuré qui apporte beaucoup d’élégance à l’habitacle. Le conducteur profite bien sûr de compteurs virtuels, affichés sur un écran de 8 à 10,25 pouces selon le niveau de gamme, tandis qu’au milieu, un second écran de 10,25 pouces se charge de piloter le multimédia. Sous ce dernier se trouvent les commandes capacitives de la climatisation, que Hyundai nous promet aussi pratique que des boutons physiques. On attendre un premier contact pour en juger.

Evidemment l’habitabilité est toujours excellente, et le Tucson profite même des quelques centimètres gagnés en longueur (+2 cm) pour offrir 26 mm supplémentaires aux jambes des passagers arrière et porter la contenance de son coffre à 620 litres.

On ne vous épargnera la longue litanie des systèmes d’assistance, mais sachez que le SUV coréen est parmi les tous meilleurs de sa catégorie.

© Hyundai

De l’hybride à tous les étages

Le nouveau Tucson sera quasi-exclusivement proposé en motorisations hybrides. Seuls les petits moteurs 1.6l essence (150 ch) et diesel (115 ch) sont dépourvus d’assistance électrique. Les autres sont équipés d’une installation électrique 48V avec alterno-démarreur perfectionné pour prêter main forte dans les phases de décélération et de relance, et ainsi faire baisser la consommation de carburant. C’est le cas des moteurs essence 1.6 T-GDI de 150 ou 180 ch, mais également du diesel 1.6l CRDi de 136 ch. Une version hybride classique est également au catalogue. Elle propose une puissance totale de 230 ch en associant le 1.6 T-GDI à un moteur électrique de 60 ch. Plus tard, s’ajoutera également une déclinaison hybride rechargeable de 265 ch à laquelle on peut déjà promettre un bel avenir commercial.

© Hyundai