"Je pense que le moment est venu, dans ce pays, pour les entreprises et équipes sportives, de retirer les noms, images et mascottes amérindiens de leurs produits, maillots et équipes", a déclaré Chuck Hoskin Jr, chef de la tribu Cherokee dans une interview accordée au magazine Car and Driver en janvier dernier. Ce lundi, il a officiellement fait savoir à Stellantis, nouveau groupe à qui appartient Jeep, que l’usage du nom Cherokee ne serait plus toléré. Le constructeur n’a pas encore réagi.

Le Jeep Cherokee, né en 1974, a vu cinq générations se succéder, et la sixième est attendue pour cette année. On saura donc rapidement si Jeep tiendra compte des doléances de la tribu. Si tel est le cas, le constructeur pourrait faire revenir l’appellation Liberty, qui désignait déjà le Cherokee vendu en Amérique du Nord entre 2001 et 2007.

Depuis 1992, la marque propose également le Grand Cherokee, dont le sixième opus vient d’être dévoilé.