Les cotes de la DH - Alfa 156 Sportwagon GTA

Auto-moto

Publié le

Les cotes de la <i>DH</i> - Alfa 156 Sportwagon GTA
© Fiat
La fiche technique

Alfa Romeo a, depuis la naissance de la 156, été l'exception d'un groupe Fiat en plein marasme. La division Alfa, elle, jouit d'une santé resplendissante et, d'ailleurs, la direction du groupe a décidé de lui donner dorénavant beaucoup plus d'autonomie.
Alfa veut maintenant affiner son image de marque et revenir à la gloire du passé. Pour cela, sur base de sa succès story, la 156, il a créé la GTA. Une appellation prestigieuse qui vit le jour avec les Giulia Sprint, transformées par Autodelta pour rouler en Grand Tourisme. GTA voulait dire Grand Tourisme Allégé. Quarante ans plus tard, nous parlerons, plutôt, d'une Grand Tourisme Améliorée, car la GTA d'aujourd'hui n'a rien d'une voiture d'ascète. Prochaine étape, une version GTA pour la 147, dans quelques mois.
Nous vous présentons, aujourd'hui, l'essai de la GTA dans sa version Sportwagon.

Christian Hubert

Dix fois sur dix

Carrosserie 8,5
La Sportwagon normale, si l'on ose écrire, était déjà une superbe réussite, sans doute le plus beau des breaks disponibles. Celle-ci l'est davantage encore, grâce à son habillage sport très bien pensé. Bas de caisse saillants, boucliers bien enveloppants, pneus larges, superbes jantes, bas de caisse, jupes et boucliers spectaculaires, peintures originales, etc.
Moteur 9
A la mise en marche, déjà, la musique du V 6 enchante. Mais le ramage n'est pas tout. Le V 6 Alfa, à l'origine des beaux jours du GTV 2.5, est toujours installé en position transversale. Avec deux culasses à quatre soupapes par cylindre, ce 24 soupapes avec quatre arbres à cames en tête est d'une souplesse et d'une disponibilité exceptionnelles, faisant oublier que (tout étant relatif) la puissance de 250 chevaux est, toutes proportions gardées, assez banale.
Performances 9
Il est difficile de trouver son égale avec d'autres deux roues avant motrices. Elle rivalise avec les propulsions et les 4x4 de son segment, avec de fabuleuses montées en régime, et peut se conduire d'une façon extrêmement sportive, bien sûr, mais aussi beaucoup plus bourgeoisement, si on ne tient pas à jouer en permanence du levier de vitesse.
Comportement 8,5
Il n'y a pas d'ESP, mais un simple antipatinage, et on serait tenté d'écrire que c'est mieux ainsi, tant la motricité est effarante. La voiture est agréable et, somme toute, très classique. Le train avant est vif et redoutable. Il permet d'enrouler les virages sans prise de roulis, le nez à la corde et sans grande dérive à l'arrière. Le renforcement des suspensions et la cinématique de direction ont été parfaitement étudiés.
Consommation 7
Une mauvaise cote? Même pas! Quand on prend son pied de cette manière, on ne compte pas les litres d'essence nécessaires pour se faire plaisir. Alors, 18 litres pour bien profiter de la voiture, il faut bien cela, mais il est évident qu'on peut aussi en sortir à 12 et même 10 litres. Dans ce cas, évidemment, autant acheter une 156 classique.
Sécurité 8
C'est une grande qualité. Alors que les voitures purement sportives sont souvent dépouillées de tout ce qui peut prendre du poids, et donc des sécurités élémentaires comme l'ABS ou certains airbags, la GTA a, ni plus ni moins, tout ce qui équipe la 156 traditionnelle dans ce domaine. Et c'est fort bien!
Confort 7,5
Si l'on tient compte des obligations pour une voiture à caractère très sportif, au niveau des suspensions ou de l'accès à bord (surbaissé), la GTA bénéficie d'un confort suffisant, hormis les sièges qui n'offrent pas une assise idéale au pilote.
Equipement 8
Cette GTA, pour sportive qu'elle soit, n'a rien d'une voiture d'ascète. Pour simple preuve, l'équipement audio, très haut de gamme. Mais il n'y a pas que cela. Tout ce qui se trouve sur le haut de gamme classique fait également partie de l'équipement GTA.
Prix 8
L'Alfa 156 bourgeoise est relativement bon marché. Le prix à suppléer pour la GTA n'est pas mince, mais il est à la mesure du plaisir qu'il procure.
En résumé 8,2
La qualité majeure de la GTA est qu'elle offre un double emploi: on peut la piloter en vraie sportive hard et on peut aussi la conduire relativement bourgeoisement, avec plus que le confort minimal.


A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info