Les cotes de la DH: Toyota Avensis Verso 2.0L VVT-i

Auto-moto

Christian Hubert

Publié le

La fiche technique

Décidément, Toyota ne craint pas de multiplier les modèles à l'infini. En plus des habituels Sedan, Liftback, Station Wagon, le numéro 1 japonais décline maintenant sa version Verso, rodée sur la Yaris et passée, depuis lors, sur la Corolla qui apparaîtra au Salon de Bruxelles. Curieusement, alors que les berlines normales grandissent en hauteur pour essayer de ne pas devoir le faire en longueur, l'Avensis Verso est plutôt bas pour un monovolume. C'est dire s'il se confondrait avec le Wagon, s'il n'y avait la cabine plus avancée du Verso. L'arrivée de celui-ci signe la fin de carrière du Picnic, mais, malgré ses sept places, l'Avensis Verso prétend vivre en bon voisinage avec le Previa, son grand frère. Un pari osé, car il est évident que, dans une gamme aussi serrée que celle de Toyota, un pourcentage de cannibalisme est inévitable.
L'Avensis Verso est disponible avec deux motorisations de deux litres (un essence et un diesel), mais l'option automatique n'est possible qu'avec la version à essence.


Dix fois sur dix

Carrosserie 8
C'est un concept pratiquement neuf qu'invente Toyota avec cette Avensis Verso. Seul Suzuki l'avait fait un peu avant, mais pour un véhicule moins imposant, la Liana. Il s'agit d'un monovolume, mais qui, surtout par sa hauteur moindre, tend fort vers le break.
Moteur 8
C'est un excellent moteur, très moderne (le système de variation intelligente continue est maintenant généralisé sur toutes les Toyota essence), qui offre la puissance et la souplesse souhaitées. Ce serait parfait si… la version diesel n'offrait un plaisir de conduite supérieur.
Performances 7,5
Un coefficient de pénétration dans l'air correct (30), un poids pas exagéré et un excellent moteur placent l'Avensis Verso dans la catégorie des monovolumes à très bonnes performances.
Consommation 7,5
Tous les inconvénients précités n'ont que peu de répercussion sur la consommation qui ne progresse pas, mais qui ne régresse guère. Cela signifie que l'on ne dépassera pas neuf litres en moyenne, avec des pointes peu spectaculaires, à savoir onze litres en ville et sept et demi en conduite souple sur route.
Comportement 8,5
Une tenue de route remarquable pour un monovolume; mais, au fait, est-ce bien un monovolume ? En tout cas, on ne perçoit presque aucun mouvement de caisse dans les enchaînements rapides, la tenue de cap est extrêmement précise, bref, cet Avensis Verso, conçu en Europe pour l'Europe est tout simplement facile à conduire, d'autant que le freinage est spectaculaire.
Modularité 8
En Belgique, l'Avensis Verso est vendu d'office avec sept sièges, sans supplément. C'est appréciable, d'autant que l'accès aux sièges AR est très aisé. Chacun d'eux s'enlève séparément et assez facilement; ils ne pèsent, il est vrai, que 18 kilos. En revanche, le seuil et le plancher ne se trouvent pas au même niveau.
Equipement 8,5
Contrairement à la plupart des autres Toyota, il n'y a, chez nous, pour l'Avensis Verso, qu'un seul degré de finition, mais il est largement suffisant, et d'ailleurs les options payantes sont très rares. Il s'agit donc d'un vrai clé sur porte auquel il ne manque pratiquement rien.
Confort 7,5
Si l'on excepte la garde au toit un peu juste aux places arrière, et le manque de soutien latéral, l'ensemble est très confortable pour un monospace. L'espace aux jambes n'est pas mesuré, la suspension est idéale et la position de conduite très bonne.
Prix 9
Il suffit de comparer le prix de l'Avensis à celui du Previa pour se rendre compte que c'est une bonne affaire. Mais on peut aussi faire l'exercice par rapport à la quasi-totalité des monospaces européens, l'avantage se situe toujours, et parfois très largement, en faveur de l'Avensis Verso.
En résumé 8,1
Toyota n'a jamais été avare de nouveaux modèles, mais, ici, coincé en amont par le Previa et, depuis peu, en aval par le Corolla Verso, le cannibalisme est inévitable. Selon toute logique, il devrait se faire surtout au détriment du Previa, car l'Avensis Verso offre à coup sûr une proposition plus consensuelle, avec un excellent rapport prix-équipement. Nous serions cependant tenté de conseiller la version diesel… sauf pour ceux qui veulent une boîte automatique, indisponible avec le moteur D4-D.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info