+1,03% : voilà la modeste progression du nombre d’immatriculations de voitures neuves enregistrée en septembre. Au total, ce sont ainsi 36.083 voitures qui ont été mises à la route, contre 35.720 douze mois plus tôt.

Cela n’est évidemment pas suffisant pour solder les résultats négatifs enregistrés depuis le début de l’année puisqu’au cumul des neuf premiers mois ce sont 100.000 immatriculations en moins par rapport à l’an dernier qui sont à noter : 439.254 en 2019 ; 333.607 cette année. Cette différence constitue un recul de 24% qui, s’il perdure jusqu’en fin d’année, sera légèrement inférieur aux prévisions des professionnels qui tablaient sur une diminution de 25 à 30% en 2020. Une maigre consolation.