Baptisé "Reality", ce projet a pour but de réutiliser l’aluminium des canettes, aérosols, barquettes, capsules, mais aussi de voitures déclassées pour le refondre et en faire de nouveaux éléments de châssis et de carrosserie. Cela bien sûr, dans le but de réduire les émissions de carbone durant la production des véhicules des deux marques ; réduction qui pourrait atteindre 26% selon une première étude menée par le groupe britannique.

Selon le constructeur, le recyclage de l’aluminium consommerait 90% d’énergie en moins que la production de matières premières. Un prototype fait d’aluminium recyclé mélangé à une quantité inférieure d’aluminium primaire a par ailleurs déjà passé avec succès "les tests de qualité initiaux".

Ce projet, pour lequel la marque ne dévoile aucun délai pour une éventuelle application en production, s’inscrit dans le vaste plan "Destination Zero" de Jaguar Land Rover qui vise à terme la neutralité carbone dans la production. Le groupe annonce avoir déjà réduit ses émissions de CO2 par véhicule de 50,7% depuis 2007.