Fin mai déjà, l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi annonçait son nouveau business model qui a pour objectif de recentrer chaque marque sur sa "région clé", autrement dit, le marché où elle vend le mieux. Le 27 juillet dernier, Mitsubishi annonçait la concrétisation de ce projet à travers le plan "Small but beautiful". Concrètement, le constructeur japonais a prévu de réduire ses coûts de 20% et de se recentrer sur l’Asie et l’Océanie, principalement.

"Pas de soucis", pour l’instant

Par conséquent, Mitsubishi a prévu de "geler l’introduction de nouveaux modèles en Europe". On pense notamment au nouvel Outlander PHEV hybride rechargeable, qui cartonne pourtant en Europe, et au SUV Eclipse Cross mis à jour, lui aussi pensé pour notre continent, tous deux devant arriver en 2022.

Néanmoins, Mitsubishi assure que la vente des modèles actuels ainsi que l’après-vente continuent. La porte-parole du Groupe Beherman qui importe la marque en Belgique, Ann Wittemans, tient à rassurer les propriétaires : "Les clients ne doivent pas se faire de soucis pour les pièces de rechange et pour leur garantie car Mitsubishi va continuer à produire des véhicules." Mais la question est la suivante : pour combien de temps ce service après-vente sera-t-il assuré en Europe et en Belgique ? "Nous n’en savons pas beaucoup plus pour l’instant. Nous recevrons de plus amples informations dans les prochaines semaines.", répond Ann Wittemans.

Cette nouvelle tend quand même à penser que Mitsubishi va abandonner l’Europe dans les années à venir. Mais dans tous les cas, comme pour toute marque, les garagistes indépendants pourront toujours assurer l’entretien des Mitsubishi…