Baptisée LEVA "Ligthweight Electric Vehicle Architecture", cette plateforme servira de base à la plupart des modèles Lotus à venir puisque l’Emira fraichement dévoilée sera la dernière voiture à moteur exclusivement thermique du constructeur.

Puisqu’elle devra satisfaire aux besoins d’une large gamme de sportives, cette nouvelle plateforme est modulaire. Il sera ainsi possible de l’adapter aux dimensions (2,47 à 2,65 m d’empattement) et à l’architecture de chaque modèle, mais également de disposer les batteries horizontalement sous le plancher ou verticalement derrière les sièges en fonction des besoins. Batteries dont la capacité sera comprise entre 60 et 100 kWh.

Pour pallier quelque peu la prise de poids qu’induira inévitablement des batteries de telles capacité, le constructeur a voulu sa nouvelle plateforme aussi légère que possible. La partie arrière serait d’ailleurs 37% plus légère que celle utilisée par la dernière Emira.

Lotus laisse également la possibilité d’opter pour un ou deux moteurs électriques ; la puissance totale dans ce dernier cas pouvant alors atteindre 650 kW, soit plus de 880 ch !

Si Lotus devrait logiquement être le premier à inaugurer cette plateforme en série d’ici deux à trois ans, elle servira également de base à la prochaine Alpine électrique qui ne devrait arriver qu’à l’horizon 2026.