Le nouveau modèle dévoilé par Mercedes s’apparente au célèbre Marco-Polo, version mobilhome du Classe V. Il en reprend le toit relevable, mais propose un aménagement intérieur plus compact et plus léger. Pas question ici de cuisine complète ni de table convertible, mais tout de même une kitchenette à l’arrière avec plan de travail convertible sous le hayon. La raison est simple, l’équipement complet du Marco-Polo est lourd, et aurait eu un impact trop négatif sur la consommation, et donc l’autonomie de la batterie. D’ailleurs, cette variante électrique n’est pas construite par l’équipementier Westfalia comme les autres vans aménagés, mais par Sortimo. Sur le toit, on trouve également des panneaux solaires, capables de délivrer 400 watts pour alimenter les appareils électriques.

Les deux longueurs de carrosserie sont proposées pour cette transformation (5,14 ou 5,37 m), ainsi que les deux variantes de batterie : EQV 250, avec batterie de 60 kWh qui promet jusqu’à 236 km, ou EQV 300, avec batterie 90 kWh et jusqu’à 363 km WLTP. Les prix ne sont pas encore connus.