Mitsubishi a annoncé le gel des nouveaux modèles pour l’Europe. Cela signifie-t-il également le retrait du constructeur japonais du Vieux continent ? Éclaircissements…

Le 27 juillet dernier, Mitsubishi annonçait la mise en place de son plan Small but beautiful. Concrètement, le constructeur japonais a prévu de réduire ses coûts de 20 % et de se recentrer sur l’Asie et l’Océanie, principalement. Par conséquent, Mitsubishi a prévu de "geler l’introduction de nouveaux modèles en Europe". On pense notamment au futur Outlander PHEV hybride rechargeable (dont la version actuelle cartonne pourtant en Europe) et au SUV Eclipse Cross mis à jour, lui aussi pensé pour notre continent, tous deux devant arriver en 2022.

Néanmoins, Mitsubishi assure que la vente des modèles actuels ainsi que l’après-vente continuent. La porte-parole du Groupe Beherman qui importe la marque en Belgique, Ann Wittemans, tient à rassurer les propriétaires : "Les clients ne doivent pas se faire de soucis pour les pièces de rechange et pour leur garantie car Mitsubishi va continuer à produire des véhicules." Mais la question est la suivante : pour combien de temps ce service après-vente sera-t-il assuré en Europe et en Belgique ? "Nous n’en savons pas beaucoup plus pour l’instant. Nous recevrons de plus amples informations dans les prochaines semaines", répond Ann Wittemans, forcément très prudente vu les enjeux contractuels entre la marque et l’importateur belge. Ce dernier a en effet beaucoup à gagner en cas de rupture unilatérale du contrat si les torts sont à la charge du constructeur.