Elle s’appelle Zetta, c’est une petite compacte et elle coûte moins de 6 500 €.

Une voiture électrique pas chère, et même sacrément abordable, ça existe donc vraiment…

Les plus anciens parmi nous se souviendront que l’ex-Union soviétique fit en son temps un véritable tabac sur nos marchés avec les fameuses Lada (qui existent toujours d’ailleurs mais se font très discrètes chez nous), au départ copies de la Fiat 124, voiture de l’année en 1967 en Europe. Et c’était alors l’une des voitures les moins chères que l’on pouvait trouver dans nos régions. Idem pour la version 4x4 Niva, qui aurait pu se transformer en SUV aujourd’hui à la mode. En 1985, la Niva, robuste tout-terrain, se vendait en Belgique, pour le prix de d’une… Renault 5.

Trente-cinq ans plus tard, la Russie va-t-elle refaire le coup des Lada et repartir à la conquête du Vieux Continent, avec une voiture électrique cette fois ? On n’en est pas encore là, bien sûr. Toujours est-il que la Zetta CM1 - c’est son nom - s’est autoproclamée voiture électrique la moins chère du monde. En soi, c’est déjà une info, qu’on prendra bien sûr avec les précautions d’usage.

Pour 450 000 roubles, soit l’équivalent d’un peu moins de 6 400 €, elle pourrait être à vous ! En 2017, elle était testée à l’état de prototype. Les ingénieurs disent avoir pris leur temps pour développer un produit abouti. Les premiers exemplaires sortiront des chaînes de production en 2021.

La Zetta CM1 est très compacte. À peine 3,04 m de long sur 1,60 m de large. Mais ses concepteurs prétendent qu’elle dispose de suffisamment d’espace à bord pour accueillir 4 personnes. Inutile de dire qu’il ne faut pas attendre monts et merveilles de ses moteurs électriques, logés dans les roues, développant 47 ch (puissance qui peut grimper jusqu’à 97 ch en overboost). Apparemment, cette mini-urbaine pourrait monter jusqu’à 120 km/h et aurait une autonomie située entre 120 et 200 km. Soit au moins autant qu’une Smart, plus mignonne, certes, mais facturée chez nous à 23 996 € pour la deux places et 24 495 € pour la 4 places…

À part la batterie, qui est chinoise, 99 % des composants sont fabriqués en Russie. On ne sait pas si c’est vraiment une garantie de qualité. Le design non plus n’est pas trop… occidental. Mais bon pour 6 400 €, on ne peut pas trop faire la fine bouche.