Les garages, carrosseries, centrales de pneus, etc. sont tenus par la loi de déclarer le kilométrage des véhicules (voitures et camionnettes) à l'asbl Car-Pass le jour où ils effectuent les travaux. Les données reçues par Car-Pass constituent donc un baromètre fiable de l'activité du secteur pendant la période du deuxième confinement. Contrairement au printemps, les ateliers et l'inspection des voitures peuvent continuer à fonctionner alors que les showrooms sont obligatoirement fermés. 

Car Pass vient de faire une comparaison sur la base de 4 jours ouvrables des vacances d'automne :  "Nous avons délibérément exclu le lundi, car il faisait suite à un week-end prolongé en 2019, explique Michel Peelman, Administrateur Délégué de Car Pass. De plus, de nombreuses entreprises étaient fermées le 2 novembre pour compenser la fête de la Toussaint. Cette année, durant la période du 3 au 6 novembre, nous avons reçu 13% de relevés de compteurs en moins qu'en 2019, ce qui indique une baisse significative de l'activité après-vente dans les ateliers. Mais nous sommes loin des -80% enregistrés au printemps. Le nombre d'entreprises actives a diminué de 4,2 % par rapport à la semaine précédant les vacances d'automne".

© Carpass

Dégâts limités

Si l'on considère le nombre de documents Car-Pass délivrés la semaine dernière, on constate une diminution de 3,8 % par rapport à 2019. "Cela pourrait être pire, mais les chiffres sont probablement influencés favorablement par des véhicules d’occasion qui ont été vendus avant le confinement. Après tout, les "marchandises commandées au préalable" peuvent encore être livrées aux clients. Il faut s'attendre à ce que le nombre de Car-Pass livrés diminue encore dans les semaines à venir".