N’en déplaise aux représentants de la marque, Opel pâtit d’une image très lisse, avec des voitures aux qualités certaines, mais aux traits assez conventionnels qui ont du mal à déclencher le coup de cœur. Mais ça, c’était avant l’arrivée du nouveau Mokka !

Après une interminable série de teasings, Opel dévoile enfin son Mokka dans son intégralité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette seconde génération du petit SUV constitue une excellente surprise visuelle ! L’allure est râblée, presque massive, les épaules marquées apportent du muscle aux flancs, et la couleur verte de lancement contrastée d’un pavillon et d’un capot noirs ajoutent ce qu’il faut de décalé pour se démarquer de la masse. Mais la vraie personnalité en plus du Mokka est sa face avant inédite qui englobe la calandre et les feux, plus anguleux que par le passé, dans un même élément. Baptisée Vizor, cette face avant est appelée à être reproduite sur tous les futurs modèles d’Opel. Le constructeur n’y va d’ailleurs pas par quatre chemins : ce Mokka doit changer la perception dont vous percevez la marque !

© Opel

Habitacle futuriste

Et ce n’est pas qu’une question de design : à bord aussi, l’Opel Mokka révolutionne ce qui avait court chez le constructeur jusqu’alors. Il inaugure un tableau de bord "Pure Panel" constitué de deux larges écrans qui semblent n’en former qu’un pour réunir l’instrumentation et le multimédia. Si ceux-ci serviront à piloter la grande majorité des fonctions du véhicule, les designers ont tout de même pris soin de conserver des boutons pour les commandes "essentielles" telles que la climatisation.

Tout cela n’est que la partie immergée de l’iceberg de technologies embarquées dont dispose le nouveau SUV compact, qui intègre tout ce que propose le groupe PSA, et y ajoute les feux matriciels LED Intellilux propres à Opel.

© Opel

Electrique d’abord, essence et diesel ensuite

Ce nouveau Mokka repose sur la plateforme CMP, commune avec l’Opel Crossland X, mais aussi avec ses cousins Peugeot 2008 et la nouvelle Citroën C4. Ce qui signifie qu’elle peut indifféremment être équipée d’un moteur thermique ou d’un moteur électrique. C’est d’ailleurs dans cette dernière déclinaison que le SUV allemand sera commercialisé en priorité à la fin de cet été (livraisons prévues en 2021 seulement). La partie technique ne recèle aucune surprise puisqu’elle est identique à l’Opel Corsa-e : un moteur de 136 ch (100 kW) est alimenté par une batterie de 50 kWh qui promet dans le cas présent 322 km d’autonomie WLTP. La puissance de charge peut atteindre 100 kW sur une borne en courant continu, ou 11 kW sur une Wallbox à domicile. Ce n’est que quelques mois après son introduction que l’Opel Mokka recevra des motorisations essence (1.2l Puretech) et diesel (1.5l Blue HDI).

© Opel