Le 31 décembre prochain, la concession Renault de Vaulx-en-Velin fermera ses portes. Selon plusieurs médias français, la marque aurait justifié sa décision par le voisinage de l’établissement jugé "d’une population à faibles revenus par foyer, inférieurs à la moyenne nationale" lors d’une présentation devant le Comité social et économique de l’entreprise. Une autre phrase a également fait réagir les élus locaux quand, dans la même présentation, la concession a été estimée dans "des zones de trafic et de non-droit qui sont clairement défavorables à nos activités". Le service communication de la marque a depuis reconnu "qu’il est indéniable que la formulation était maladroite" rapporte le journal Le Progrès.

Cette formulation pose toutefois question sur l’avenir de l’accès à l’automobile pour les moins nantis, à mesure que les crises et pénuries, mais aussi l’électrification de l’offre, tirent les prix vers le haut.