Alors que se tient en ce moment au palais du Heysel le Salon de l'Auto, Test Achats apporte les résultats d'une grande enquête qu'elle a menée auprès de plus de 43.000 consommateurs sur la fiabilité des voitures.

L'association de protection et défense des consommateurs explique que l'enquête porte sur plus de 400 modèles et que la fiabilité a été calculée sur base de l'utilisation annuelle. Les 43.000 participants à l'enquête ont dû indiquer l'âge de leur voiture, le nombre de kilomètres au compteur et les pannes déjà encourues.

Les marques japonaises et sud-coréennes au top

Et la première conclusion qui ressort, d'après les données fournies par le communiqué de Test Achats, c'est que les voitures provenant du Japon et de Corée du Sud obtiennent des scores allant de "bon" à "très bon". Lexus et Toyota se retrouvent ainsi dans le top 3 des marques les plus fiables.

On notera que Toyota se retrouve dans le top 10 de la fiabilité pour chacun de ses modèles: RAV-4 pour les SUV, Yaris et iQ pour les petits modèles, Auris, Prius(+) et Verso pour celles qui sont un peu plus grandes.

Mazda et Suzuki ont également des modèles fiables, par exemple les Vitara, Celerio, Ignis et Swift (Suzuki) et le CX3 et la série 3 (Mazda). D'autres marques japonaises, telles que Subaru, Honda, Daihatsu et Mitsubishi s'en sortent particulièrement bien en général, sans exceptions notables.

Les marques sud-coréennes telles que Kia, Hyundai et SsangYong obtiennent également de bons résultats, tant en termes de fiabilité que de satisfaction des utilisateurs.

L'Europe à la traîne...

L'autre constat de l'enquête est que les marques européennes, pourtant considérées comme sûres – telles que Renault, Opel, Volvo, Seat, Citroën, Peugeot, Fiat, Alfa Romeo ... - obtiennent de moins bons scores. Le score qu'elles obtiennent pour la fiabilité est nettement inférieur à celui des marques japonaises. Les marques Fiat, Alfa Romeo, Opel, Lancia, Citroën et Peugeot sont également plus souvent citées lorsque l’on s’intéresse à la fréquence des problèmes spécifiques survenus.

Ainsi, chez Citroën, on pointera des problèmes liés au système électrique (vitres, éclairage, etc.), au système de freinage, au chauffage/climatisation et au système d'échappement. Les conducteurs d'Opel, eux, enregistrent plus de problèmes avec le moteur, son alimentation et son refroidissement, ainsi qu'avec l'électronique du moteur. Fiat apparait plus fréquemment parmi les voitures les moins fiables dans les classements par modèle. Il n’est pas surprenant que cela ait également un impact négatif sur la satisfaction des conducteurs. De son côté, Renault (actuellement associé à Mitsubishi et Nissan) connait lui aussi plus souvent que la moyenne des problèmes avec le système électrique, le moteur et le chauffage/airco.

Il est par ailleurs interpellant de constater que les notes les plus basses en terme de fiabilité concernent trois modèles essence du groupe VW datant de 2017 : la Seat Arona (66), la VW Polo (72) et la Seat Ibiza (71). Nous avons prévu d’interpeller D’Ieteren au sujet des résultats de notre enquête pour tenter d’obtenir des explications”, ajoute Julie Frère, la porte-parole de Test Achats.

Toutes les marques européennes ne se portent toutefois pas aussi mal. Les voitures de la classe supérieure telles qu'Audi, BMW ou encore Mercedes obtiennent généralement une bonne note.

>>> Tous les résultats de l'enquête de Test Achats et le comparateur pour savoir quelle voiture vous conviendrait est disponible ICI