Les 55 membres du jury ont quasi-unanimement voté pour Sabine Schmitz au moment de décerner ce titre, seule récompense honorifique exclusivement féminine du monde automobile. "C’est une grande pilote, qui a apporté une belle aura au sport automobile féminin" justifie Sabrina Parant, seule représentante belge du jury. "Et puis il y a aussi un côté émotionnel, avec le fait qu’elle soit décédée si tôt". L’Allemande de 53 ans est en effet décédée le 16 mars dernier à l’âge de 51 ans des suites d’un cancer dont elle avait annoncé souffrir l’an dernier. Elle s’est notamment fait connaitre en remportant à deux reprises les exigeantes 24H du Nürburgring, où elle a grandi, devenant ainsi la première femme à s’imposer sur l’épreuve, et sur une course de 24h d’envergure. Elle animait depuis 2016 l’émission Top Gear sur la BBC suite au départ de Jeremy Clarkson.

Place d’honneur

Le jury a également tenu à souligner la seconde place attribuée à Loujain Al Hathloul, militante des droits des femmes d'Arabie saoudite. Arrêtée en 2014 et détenue pour avoir tenté d'entrer en Arabie saoudite au volant d'une voiture en provenance des Émirats arabes unis, elle a été condamnée en 2020 pour avoir "promu les droits des femmes". Loujain a été autorisée à sortir de prison le 10 février 2021, mais elle n'est pas autorisée à quitter le pays pendant les cinq prochaines années.

© DR