Auto-moto

Avec 30% du marché automobile qui repose sur leurs hautes épaules, les SUV sont à la mode. Et contrairement à ce qu'on pensait aux débuts du phénomène, lancé par le Qashqai de Nissan, la mode ne passe pas. Mais il existe des arguments anti-SUV. Et pas qu'un...

Bon, d’accord, avec 30 % des ventes du marché automobile, les SUV sont à la mode et, contrairement à ce qu’on pensait au début, la mode ne passe pas ! Tant s’en faut même. Mais faut-il y succomber pour autant ? Pour d’autres bonnes raisons que celle d’être simplement tendance ? Sans vouloir nier les avantages des SUV, dont la position haute de conduite, le coffre imposant et l’ambiance agréable grâce au volume intérieur bien mis en évidence, nous avons résumé ici les arguments anti-SUV. Car il y en a. Et pas que quelques-uns ! Cela vous permettra peut-être de mieux faire la part des choses si vous envisagez un achat au Salon.

1. Plus cher ! C’est l’argument massue anti-SUV. Ils coûtent non seulement 10 à 20 % de plus à l’achat qu’une berline, mais ils sont aussi plus onéreux à l’entretien, notamment à cause de pneus (plus larges et plus grands) et de freins qui s’usent plus rapidement à cause du poids du véhicule. Les quelques centimètres gagnés en hauteur sont chers payés.

2. Consommation importante. Et plus de pollution. Là aussi, vu leur poids élevé, il faut passer plus souvent à la pompe. Même les chiffres constructeurs le montrent ! Si le CO2 est reparti à la hausse cette année (malgré les technologies qui évoluent), c’est à cause des SUV. Comptez 10 à 20 % de plus… Et la dédieselisation n’arrange rien question C02. Il vous faut penser à une version hybride, plus chère.