Voilà une nouvelle qui devrait doucher les espoirs de bien des amateurs de tout-terrain : le Suzuki Jimny revisité ne sera pas considéré comme un utilitaire chez nous. En effet, pour être reconnu utilitaire en Belgique et profiter de la fiscalité avantageuse qui s’y rapporte (exemption de taxe de mise en circulation, absence d’éco-malus et taxe de circulation annuelle réduite), il est obligatoire que la longueur de la surface de chargement égale au minimum la moitié de la longueur de l’empattement (distance entre l’axe des roues avant et des roues arrière). Hors, le petit gabarit du Jimny ne lui permet pas de remplir ce critère.

Pas bon pour le CAFE

Malgré sa configuration deux places, sa cloison grillagée et son plancher de chargement plat, le Jimny restera donc considéré comme une voiture particulière en Belgique. Le vrai problème, c’est donc qu’il entrera dans le calcul global des rejets de CO2 moyens annuels du constructeur qui, pour respecter les normes européennes CAFE (Corporate Average Fuel Economy) et éviter les lourdes amendes qui y sont liées, ne peuvent excéder 95 gr/km. Ses 154 à 170 gr/km ne plaident dès lors pas du tout en sa faveur.

Pour toutes ces raisons, le Jimny verra donc sa diffusion en Belgique prévue au printemps 2021 volontairement limitée « à quelques dizaines d’exemplaires par an » selon le porte-parole de la marque. Bref, il n'y en aura pas pour tout le monde !