La nouvelle zone met en avant quelques-uns des 79 véhicules utilisés par Tintin au fil de ses 24 aventures. Citons, entre autres, la célèbre Ford T de "Tintin au Congo", la Lincoln Torpedo Grand Sport dans "Les Cigares du Pharaon", l’Amilcar CGS de "Tintin au pays des Soviets", l’Opel Olympia des espions syldaves dans "Le Sceptre d’Ottokar" (copie conforme de la première voiture que s’offrit Hergé en 1938), l’Impéria Mésange dans "Le Crabe aux pinces d’or", la Lancia Aprilia de l’Emir Ben Kalish Ezab dans "Tintin au pays de l’or noir" ou encore la camionnette de la boucherie Sanzot et la 2CV des Dupond et Dupont, sans compter les nombreuses voitures regroupées devant le château de Moulinsart dans la dernière vignette de l’album "Coke en stock".

© Autoworld

Si la plupart des véhicules exposés sont des miniatures mises en exergue avec la planche de BD à laquelle elles se rapportent, l’exposition compte également deux vraies voitures : la Ford T noire dans laquelle Tintin débute ses aventures au Congo et la Jeep Willys rouge utilisée au "Pays de l’Or noir".

L’accès à cette nouvelle zone est inclus dans le prix du billet d’entrée.

© Autoworld