Après une première apparition dans ses grandes lignes voilà quelques jours, la Citroën C4 a livré tous ses secrets lors de sa présentation officielle. Originale à plus d’un titre, elle entend renouer avec la tradition des berlines compactes de Citroën, et sera notamment dotée d’une motorisation électrique et d’une suspension « à la Citroën ». De quoi ravir les fans de la marque ?

Les berlines classiques n’ont plus la cote ? Qu’à cela ne tienne, la nouvelle Citroën C4 emprunte les atouts stylistiques du SUV (garde au sol rehaussée, protections enveloppantes, etc.) ; le bel emballage marketing se chargera de la faire passer pour une berline… alors que d’autres marques l’auraient sans doute faite passer pour un SUV Coupé. Car avec son arrière plongeant, la nouvelle C4 prend le contrepied des canons actuels de la catégorie, au hayon vertical pour favoriser le rapport encombrement/espace. Les designers disent s’être inspirés de la GS, dont la marque célèbre le 50ème anniversaire cette année, pour le dessin de son profil. Et pas moins de 31 combinaisons de teintes extérieures seront proposées !

© Citroen

Confort au top

La C4 ne renonce toutefois pas à ses aspects pratiques, notamment en proposant un espace aux jambes record pour la catégorie aux places arrière. Le coffre de 380 litres est en revanche tout ce qu’il y a de plus conventionnel, équivalent à celui d’une Golf par exemple. Son plancher repositionnable permet de profiter d’un seuil de chargement plat.

© Citroen
Pour soigner le confort de ses occupants, cette nouvelle C4 adopte les suspensions à butées hydrauliques déjà utilisées sur le C5 Aircross notamment. Les designers ont également particulièrement soigné le dessin et le moelleux des sièges. Citroën annonce ainsi le meilleur confort du segment ! L’habitacle étonne aussi par sa sobriété par rapport à l’extérieur. Il faudra ici se pencher sur les détails pour remarquer notamment les habillages qui singent des chevrons, emblème de la marque. Deux détails étonnent toutefois : la présence d’un tiroir en plus de la boîte à gant classique, et un support rétractable pour tablette face au passager avant. Le conducteur dispose quant à lui d’un afficheur tête haute et d’une conduite automatisée sur autoroute parmi ses 20 systèmes d’aide à la conduite.

© Citroen

Le choix des moteurs

En plus des moteurs bien connus sur d’autres modèles de PSA en essence (Puretech 100 et 130 et 155 ch) et diesel (BlueHDI 100 et 130), la nouvelle C4 reçoit une motorisation électrique lorsqu’elle prend l’appellation ë-C4. Elle est alors animée par le même ensemble batterie-moteur que les Peugeot e-208 et e-2008, à savoir une batterie de 52 kWh qui alimente un moteur de 100 kW (136 ch). L’autonomie est annoncée à 350 km dans le cas présent. Et grâce à la charge rapide, 10 minutes suffiront pour récupérer 100 km d’autonomie. Selon les estimations, cette dernière version pourrait représenter jusqu’à 20% des ventes du modèle suite à l’évolution positive post-covid enregistrée par le marché des voitures électriques. Les prix ne sont pas encore connus, mais Citroën le promet son électrique sera « pour tous ».

© Citroen