Les problèmes d'approvisionnement en voitures neuves dus à la pénurie mondiale de puces électroniques ont poussé les acheteurs à se tourner vers le marché seconde main. Sur l'ensemble de l'année écoulée, 709.605 voitures d'occasion ont été immatriculées, soit une augmentation de 7,5 % sur base annuelle. Ce nombre est également supérieur de 1,3% à celui de 2019, soit avant la crise du coronavirus.

Les ventes de voitures d'occasion étaient supérieures de quelque 80% à celles des voitures particulières neuves. Cela représente une différence de plus de 300.000 véhicules.