Bien malin qui pourra distinguer ce Stonic restylé de celui que nous connaissions jusqu’ici. Il faudra pour cela se pencher sur les détails, comme les nouveaux feux avant à LED incluant une signature à quatre traits lumineux ; ou connaitre le nuancier du modèle sur le bout des doigts pour distinguer les nouvelles teintes Perrenial Grey et Sporty Blue. Le toit contrastant désormais proposé aussi en jaune (Most Yellow) porte à 20 le nombre de possibilité de personnalisations bicolores.

A bord, c’est surtout l’écran tactile central dont la diagonale passe à 8 pouces qui permet de distinguer ancien et nouveau modèle. Les nombreux équipements de série s’enrichissent d’une conduite semi-autonome sur autoroute et d’un système de surveillance des places arrière, alertant le conducteur à l’ouverture de la portière pour éviter d’oublier les enfants dans la voiture.

© Kia

Hybride

Vous l’aurez compris, c’est donc du côté technique qu’il faut chercher les changements plus importants. L’offre mécanique s’enrichit du moteur EcoDynamics+ 1.0l T-GDI équipé d’une hybridation légère 48V qui l’assiste dans les phases de décélération et de redémarrage. Il est proposé en configurations 100 ou 120 ch avec une nouvelle boîte manuelle "clutch by wire" où les liens mécaniques sont remplacés par un signal électronique pour plus de douceur et de réactivité. La version la plus puissante peut également recevoir une boîte automatique à 7 rapports. L’une et l’autre sont capables de couper le moteur durant quelques instants lorsqu’il n’est pas sollicité jusqu’à 120 km/h pour réduire la consommation de carburant.

Les données officielles de consommation et de rejets de CO2 seront communiquées au moment de l’arrivée sur le marché dans les toutes prochaines semaines.