Cela faisait longtemps que des rumeurs épisodiques font état de volontés internes chez Jeep d’aller se frotter aux plus grands SUV des marques premium américaines, Lincoln Navigator ou Cadillac Escalade en tête. Eh bien cette fois ça y est : ce sera le rôle dévolu à ce Grand Wagoneer. Evidemment, vu la concurrence précitée, on se doute bien que le nouveau venu n’est pas une demi-portion, ce qui se confirme lorsqu’en parcourant le communiqué on apprend qu’il est bâti sur le châssis du… Dodge RAM. Un châssis de pick-up donc !

Le style se veut à l’avenant des ambitions, avec un mélange de lignes nettes auxquels nous sommes habitués chez Jeep, et d’angles arrondis pour affiner les traits. La partie avant est sans conteste celle qui étonne le plus, où les sept ouïes verticales qui forment la calandre sont ici assez compacte et, surtout, traversées par un liseré lumineux qui court sur toute la largeur du SUV juste sous le capot. Le Grand Wagoneer s’avère donc surprenant, mais soigné et dégageant une réelle prestance.

© Jeep

Floppée d’écrans

L’habitacle est au regard des dimensions extérieures, et pourra accueillir sans problème les 7 passagers à son bord. Ceux-ci profiteront d’un habitacle résolument premium où les références au Wagoneer originel sont omniprésentes, notamment le volant à deux branches et la mention « Est.1963 », clin d’œil à l’année de naissance de la lignée.

© Jeep
Mais le clou de cet intérieur est évidemment le meuble de bord flanqué de quatre écrans. Au centre de la console trône un écran de 12,1 pouces pour gérer navigation et multimédia, utilisant le système d’exploitation Android. Il surmonte un second écran, de 10,25 pouces, dévolu à la climatisation et à la gestion des différentes fonctions du véhicule. C’est un écran de même diagonale dont profite face à lui le passager avant. Mais ce n’est pas tout : les deux passagers extérieurs de la seconde rangée disposent également chacun de leur écran tactile de 10,1 pouces.

© Jeep

Et écolo avec ça !

Officiellement à l’état de concept, ce Grand Wagoneer est équipé d’une motorisation hybride rechargeable, dont les détails techniques n’ont pas encore été communiqués, mais qui sera évidemment bien plus généreuse que le quatre-cylindres de 240 ch des Renegade et Compass. Pour nous, c’est évidemment une bonne nouvelle, cela signifie que nous avons encore une infime chance qu’il soit commercialisé en Europe !