Etrange choix que celui de Citroën de revenir dans le segment des routières, pourtant de plus en plus déserté depuis que les SUV ont conquis le cœur des familles. Le nouveau porte-étendard du constructeur français s’en inspire donc sans vergogne sur le plan esthétique, avec – à l’instar de la dernière C4 – une suspension rehaussée et des protections périphériques supplémentaires sur les boucliers et les passages de roues. La C5 X s’inspire aussi des grandes Citroën, CX et XM en tête, avec une chute de toit profilée et un large hayon, qui donne accès à un coffre de 545 litres.

© Citroen

Espace lounge

L’habitacle affiche la même sobriété que la nouvelle C4. En plus du poste de conduite virtuel, et d’un écran central (de 12’’), la C5 X est équipée d’un nouveau dispositif d’affichage tête haute en réalité virtuelle avec projection à travers le pare-brise. Une technologie également utilisée par sa cousine DS4. Pour le reste, Citroën annonce un "espace lounge, une invitation au bien-être et à la sérénité", où textures et matières semblent avoir fait l’objet de toutes les attentions.

© Citroen

Tapis volant

Cette C5 pousse un cran plus loin le programme Advanced Comfort de la marque. Elle inaugure une nouvelle suspension qui permet de "survoler la route", renvoyant aux grandes heures de la suspension hydractive chère à Citroën. Point de système complexe comme jadis ici, mais les amortisseurs à butées Hydrauliques progressives proposent désormais un amortissement piloté selon trois modes.

© Citroen

Hybride rechargeable

Cette suspension sera toutefois réservée à la motorisation hybride rechargeable de 225 ch, qui sera le fer de lance de cette C5 X lorsqu’elle arrivera en concessions au cours du second semestre 2021. Empruntée aux autres modèles du groupe Stellantis, celle-ci permet de rouler jusqu’à 50 km en mode électrique. Malheureusement pour les gros rouleurs, ce nouveau modèle devrait renoncer à sa motorisation diesel.