Vous le découvrez comme nous sur les photos, le BMW iX prend le contrepied de la tendance habituelle des voitures électriques à réduire la taille de leur calandre ; le besoin de refroidissement d’un moteur électrique étant nettement moindre qu’un moteur thermique. Celle de cette iX est au contraire plus imposante encore que sur une Série 4 ou une X7. Mais c’est bien le seul point commun de cette nouvelle BMW avec ses consœurs thermiques, car pour le reste, les designers ont inventé un langage propre à ce modèle (et aux prochains on l’imagine) électrique.

Sous certains angles, cet iX se présente comme une variante XXL de la citadine i3 que commercialise déjà la marque ; et les nombreux inserts bleutés optionnels sont là pour rappeler la particularité mécanique du modèle. Mais l’ensemble apparaît surtout assez massif dans ses traits.
En contrepartie, BMW promet un espace intérieur record et une technologie de pointe

© BMW

120 km en 10 minutes

Techniquement, l’iX ne craindra pas grand monde. En tout cas, la batterie de 100 kWh embarquée dans le plancher promet une sérieuse autonomie puisque BMW annonce une consommation moyenne inférieur à 21 kWh/100km. Selon la marque, les 600 km par charge seraient même envisageables selon le cycle d’homologation WLTP. A cette autonomie record s’ajoute la possibilité de charger à très haute puissance, jusqu’à 200 kW. Récupérer 80% de la charge totale pourra donc se faire en 40 minutes, tandis que 10 minutes de branchement permettront déjà de récupérer 120 km.

Il faudra toutefois encore faire preuve de patience pour se glisser derrière le volant, car la commercialisation de ce iX n’est prévue qu’en fin d’année prochaine ! D’ici là, la concurrence aura largement affûté ses armes également. Mais peut-être est-ce le temps nécessaire pour permettre au public visé de s’habituer à son style singulier !?

© BMW