Chez Jaguar Land Rover comme chez les autres constructeurs automobiles, le Covid-19 laisse des traces. Le groupe indo-britannique a déjà annoncé son intention de couper dans les effectifs et l’on apprend aujourd’hui que certains modèles de la gamme Jaguar sont tout bonnement menacés de disparition.

Malgré un bon début d’année après des années de pertes financières, Jaguar Land Rover voit sa trésorerie fondre comme neige au soleil après deux mois de fermeture quasi-totale de l’ensemble de ses concessions à travers le monde. Après avoir annoncé la suppression de 1.100 postes intérimaires au Royaume-Uni, Jaguar Land Rover est en train de revoir sa stratégie de gammes, ce qui se traduirait par la disparition de plusieurs modèles.


Les premiers à faire les frais de cette réorganisation seront les berlines pour lesquelles l’intérêt des consommateurs est clairement en baisse face aux SUV, surtout en Europe. La « petite » XE et la « moyenne » XF semblent destinées à s’éteindre sans descendance, tout comme la version break de cette dernière aux ventes anecdotiques en dépit d’indéniables qualités. Seule la grande XJ aura une descendante, prévue cette année encore, qui sera notamment proposée avec une motorisation 100% électrique.

© Jaguar

De nouveaux modèles aussi

Toutefois, cela ne signifie pas que la gamme Jaguar soit réduite à l’avenir. Le constructeur pourrait en effet remplacer ses deux berlines par un modèle intermédiaire en termes de dimensions et « eco-focused », comprenez électrique.

Le responsable du design, Julian Thompson, a également clairement évoqué avec le magazine Autocar la possibilité de voir naitre une compacte pour venir croiser le fer avec les Audi A3, BMW Série 1 et Mercedes Classe A sur le segment Premium. Une piste déjà explorée au début des années 2000 par le concept RD-6 ci-dessous. De quoi ouvrir à la prestigieuse marque anglaise les portes d’un marché de quelque 800.000 unités annuelles en Europe !

Reste alors pour le constructeur à trouver une plateforme utilisable pour un modèle aussi compact, dont il ne dispose pour l’instant pas. La solution pourrait venir de chez BMW, avec la plateforme de la nouvelle Série 1, puisque Jaguar a déjà un accord pour la fourniture de moteurs avec le constructeur allemand.

© Jaguar