À partir de la nouvelle année, véhicules essence Euro 2 seront également bannis.

Au contraire de ce qui se passe à Anvers, où la zone de basses émissions est négativement impactée par les immenses bateaux (que l’on sait extrêmement pollueurs) allant et venant dans le port, les premiers résultats de la Lez (low émission zone) bruxelloise étaient très encourageants. En 6 mois d’existence seulement, elle avait en effet prouvé son efficacité sur la qualité de l’air puisque les émissions provenant des voitures en circulation dans Bruxelles 19 communes avaient diminué de 4,7 % pour l’oxyde d’azote (NOx) et de 6,4 % pour les particules fines (PM2.5).

On attend avec impatience le bilan qui sera tiré à la fin de cette année, sachant que la Lez n’avait concerné que 2 300 circulant à Bruxelles en 2018 alors que 19 000 étaient touchés par la restriction en 2019 pour quelque 65 000 en 2020 (et davantage encore en 2022 puis 2025).

Il convient d’être vigilant car les amendes sont salées (350 € !). Si vous comptez circuler à Bruxelles en 2020 (c’est dans moins d’un mois) vérifiez donc la norme Euro qui se trouve sur la carte grise de votre auto. Et Si la norme Euro n’est pas indiquée sur la carte grise du véhicule, alors c’est la date de la première immatriculation qui est prise en compte (celle-là est bien présente sur votre carte grise). Sachez encore qu’il est également possible de vérifier la norme Euro à l’aide du code COC (pour Certificate Of Conformity) figurant précisément sur le certificat de conformité de la voiture.

À partir du 1er janvier, il ne sera plus question pour les diesel Euro 1, 2 et 3 de circuler dans les 19 communes Ni pour les véhicules à essence Euro 1 et 2. Idem pour ceux qui n’ont pas de norme Euro évidemment. À moins bien sûr, que vous décidiez de payer les 35 € nécessaires à un pass quotidien (huit fois maximum sur l’année).

Pour être clair, la norme Euro 2 concerne les voitures immatriculées entre le 01/01/1997 et 31/12/2000 ; pour la norme Euro 3: 01/01/2001-31/12/2005. Autant savoir…

© IPM Graphics