Batibouw Le risque encouru par l’emprunteur est faible et la remontée des taux se fait toujours attendre...

Si Batibouw bat son plein (le Salon de la construction et de la rénovation fermera ses portes dimanche), du côté des banques, on ne profite pas de l’occasion pour afficher des conditions préférentielles en matière de crédit, comme c’est le cas pour des salons tels que celui de l’auto. "L’achat d’un bien ne doit pas se faire en fonction d’un salon en particulier, mais plutôt de l’opportunité qui se présente" , indique Valéry Halloy, porte-parole de BNP Paribas Fortis.

Il n’en demeure pas moins que Batibouw peut donner un coup d’accélérateur aux projets de construction ou de rénovation, ou susciter l’envie de passer à l’acte. Et avant de se lancer dans un tel projet, il est impératif de déterminer sa capacité budgétaire. À moins de disposer d’un sérieux bas de laine, c’est vers le crédit hypothécaire que va se tourner la client.

Entre les différentes formules de taux, la durée, la quotité ou encore les produits annexes souscrits (assurance solde restant dû, assurance habitation, domiciliation de salaire...) le taux proposé par les banques peut varier, mais étant à des niveaux bas depuis plusieurs années, la variation n’est pas pour autant spectaculaire.

Pour obtenir un taux plus attractif, de nombreux emprunteurs optent désormais pour la formule variable.

(...)