Batibouw

On en a construit 2 400 l'an passé : + 20% par rapport à 2017. Plus d'un client sur deux chauffe sa piscine au photovoltaïque.

L'an passé, on a construit 2 400 piscines privées en Belgique, dévoile la Confédération pour la Construction. Un trend très positif pour les piscinistes puisque cela correspond à une augmentation de 20% par rapport à 2017. "Et, selon nos estimations, l'année 2019 devrait suivre le mouvement", prévoit Patrick Dresse, directeur général du Groupement des entreprises générales de construction de piscines. "Nous avions prévu une hausse de 10%, nous sommes à 20%." Les raisons de ce succès ? La météo avant toute chose. La Belgique a connu un long et bel été. Les taux d'intérêt très bas également.

Quid du Nord ou du Sud est plus enclin à faire installer une piscine dans son jardin ou sa maison ? "Le pouvoir d'achat est plus élevé en Flandre", poursuit Patrick Dresse. "Donc les projets seront plus haut de gamme. A contrario, il y a plus de place dans le sud du pays." Au nord du pays, la moyenne pour un projet piscine atteint 50 000 euros HTVA. Alors qu'en Wallonie, un beau projet peut démarrer à 35 000 euros HTVA. "En Wallonie, nous sommes plus dans le format classique 4 mètres sur 8 alors qu'en Flandre, le couloir d'1,5 mètre sur 4 avec courant - surtout pour nager donc - est fort prisé. On a de moins en moins de demande pour les piscines de 5 mètres sur 10." Des piscines plus petites donc mais mieux équipées et plus luxueuses.

Surtout, les clients font désormais très attention au coût d'entretien de leurs piscines. Les volets isolants ou le photovoltaïque pour chauffer l'eau sont de plus en plus demandés. "Plus de la moitié des clients demandent ce type d'équipement. Couplés, ils offrent coût d'entretien de moins de 5 euros par jour", promet Patrick Dresse.

Pour éviter l'engorgement au printemps, le groupement des entreprises générales de construction de piscines suggère aux futurs clients de lancer leur projet maintenant. "De la prise de décision à la livraison finale, il faut généralement quelques mois", explique Patrick Dresse. "Dans certains cas, un permis est nécessaire. Par contre, la construction pure de la piscine ne prend que trois semaines - un mois. Donc, si un client veut pouvoir plonger dans sa piscine cet été, il doit lancer son projet maintenant, sous peine de voir les délais s'allonger rapidement."

Fondé l'année dernière, le Groupement des entreprises générales de construction de piscines ne compte qu'une vingtaine de membres pour l'instant. "Nous comptons ouvrir le groupement à de nouveaux membres lors de Batibouw mais pas à tout le monde."