Batibouw

Mpro réunit en un seul et même lieu tout ce qui est nécessaire à la construction. Du béton aux produits du gros-œuvre, en passant par l'isolation, les carrelages, l’aménagement extérieur, l'outillage, les finitions, la chimie du bâtiment ou encore les vêtements de travail...

Gros avantage de Mpro, le client évite les déplacements inutiles et gagne un temps précieux puisqu’il trouve tout ce dont il a besoin sous un même toit. Qu’il s’agisse du particulier (plus rare), de l’entrepreneur de construction générale (très fréquent), ou encore de la grande entreprise de classe 7 ou 8 (pour la construction d’immeubles d’appartements, par exemple), tous les constructeurs trouvent ce qu’ils cherchent chez Mpro. Rencontre avec Emil Ivanov, Branch manager chez Mpro Bruxelles.

Emil Ivanov, quelle est l’histoire de Mpro ?

Cela fait plus de 114 ans que Mpro se trouve à Bruxelles le long du canal. Mais il a plusieurs fois changé de nom. Avec ses 7 000 m2, on peut aujourd’hui dire que Mpro fait partie du top 3 belge des négoces en matériaux de construction, que ce soit en termes d’infrastructure ou de structure.

Quel est le concept ?

A la base, Mpro proposait uniquement des matériaux de gros œuvre, mais cela a évolué avec le temps... Nous sommes aujourd’hui plus généralistes et offrons un assortiment complet pour la construction et les finitions d’une maison. Désormais, n’importe qui peut trouver tout ce dont il a besoin chez nous pour concevoir sa maison de A à Z.

Vous vous trouvez également dans un lieu stratégique...

En effet, les trois bâtiments que nous occupons font partie d’un projet lancé par le port de Bruxelles, et prennent place dans Le Village de la Construction. C’est le bureau d’architecture bruxellois Tetra qui a réalisé le projet. Celui-ci a remporté un prix de la fondation Holcim pour la construction durable en 2014. Les bâtiments bénéficient par exemple d’une abondante lumière naturelle et de la récupération des eaux de pluie. Ce projet s’inscrit dans la dynamique du Plan Canal, porté par le Gouvernement bruxellois.

Comment s’articulent ces bâtiments ?

Le bâtiment principal abrite l’agence. On y trouve le comptoir, les bureaux, mais aussi tout ce qui est relatif aux finitions, aux machines, à la visserie, aux accessoires... C’est aussi là que l’on passe commande. Les deux autres bâtiments sont quant à eux des espaces de stockage. Entre eux, on trouve la zone de chargement, où l’on se rend avec son bon de commande...

L’une de vos grandes qualités est la rapidité...

En effet, les clients qui se rendent chez nous n’ont pas beaucoup de temps, et le service doit être aussi efficace que rapide. L’infrastructure a été réfléchie afin de rationaliser les opérations. En une demi-heure, on peut affirmer que le client a tout bouclé : la commande, le chargement, le paiement... Tout cela avec un service professionnel, commercial et dans une atmosphère agréable...

L’aspect humain est en effet primordial chez Mpro...

Oui, exactement ! L’efficacité est incontournable, mais le client tisse également une relation privilégiée avec ses interlocuteurs. En effet, les projets de construction exigent toujours une réponse sur mesure. Nos clients sont avant tout des partenaires que nous conseillons, et auxquels nous offrons une expérience. Le conseil et l’aspect humain sont aussi importants que l’aspect « matériaux » chez Mpro.

© Mpro

C’est également le cas avec vos fournisseurs...

Oui, notre sélection de produits s’effectue à trois niveaux : répondre à la demande des clients, être attentif à la compétitivité des prix, et privilégier le rapport humain avec nos fournisseurs.

Quels produits trouve-t-on concrètement chez Mpro ? Note-t-on des évolutions au fil des ans ?

On trouve tout ce qui est relatif au gros œuvre, mais également aux finitions. Notamment des briques, du sable, du plâtre, des colles pour carrelages, des enduits, crépis, des plaques de finitions, de MDF, d’aggloméré, un assortiment de tuiles avec crochets, du roofing... Depuis peu, nous proposons aussi de nouveaux produits bio et naturels, comme par exemple des blocs de chanvre. Ceux-ci pourraient un jour remplacer la brique. Nous avons également des produits acoustiques en fibre de bois...

Pensez-vous que ces produits verts vont se généraliser ?

Il y a effectivement de plus en plus d’alternatives naturelles dans les matériaux de construction, mais à l’heure actuelle, le gros œuvre demeure traditionnel avec du béton, du ciment, des briques... Il est toutefois fort probable que si vous me posiez la question dans dix ans, ce soit fort différent...

Mpro. Avenue du Port, 71 à 1000 Bruxelles. Infos : www.youbuild-mpro.be