Pourquoi avons-nous bon dos ?

Paul Vandenabeele

BRUXELLES Jadis, l’expression avoir bon dos voulait dire qu’un individu était assez fort pour porter d’imposants fardeaux et grosses charges.

Tel était le sens donné à ce mot dos.

Par la suite, nous l’avons employé pour signifier qu’une personne semblait être la responsable idéale d’une faute commise, de toutes fautes qui se font.

Ainsi, nous disons qu’elle a bon dos lorsqu’elle semble être coupable de quelque chose, même si elle est non coupable de ce quelque chose.

Aujourd’hui, cette locution verbale peut se définir comme suit : être le responsable idéal, supporter injustement la responsabilité d’une faute ou encore supporter souvent abusivement des torts ou vexations, endosser des responsabilités indues.

Attention, cette expression s’emploie également pour une entreprise, administration ou entité sur le compte de laquelle il a été mis une décision ou une action dont elle n’est pas réellement responsable.

© La Dernière Heure 2009.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be