Avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête ?

Paul Vandenabeele

BRUXELLES À la fin du Ve siècle avant J.C., Damoclès était un courtisan de Denys l’Ancien, tyran de Syracuse.

Au cours d’un banquet, alors que Damoclès lui disait combien il enviait son pouvoir et sa richesse, Denys chercha à le convaincre que la vie d’un tyran n’était pas aussi agréable qu’il le croyait.

Damoclès n’en crut pas un mot.

Denys le fit alors s’asseoir sur son trône, prit son épée, arracha un crin de la queue de son cheval, y attacha l’épée et la suspendit la pointe en bas au-dessus de sa tête en lui disant : “Profite bien maintenant de ce banquet et amuse-toi ! Tu vas rester à ma place jusqu’à sa fin et je te garantis que tu ne verras plus les choses de la même manière”.

Effectivement, Damoclès, dont la vie ne tenait plus qu’à un crin, eut un peu de mal à bien profiter de la suite du banquet.

Cette expression signifie donc qu’il y a un péril imminent et constant, qu’il s’agit d’une situation où le danger (la mort) plane sur quelqu’un.

© La Dernière Heure 2009.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be