D'où vient l'expression prendre une biture ?

Paul Vandenabeele

BRUXELLES Nous venant de la marine avec la bitte d’amarrage (poteau auquel on attache l’amarre d’un navire), la biture est la longueur de la chaîne de l’ancre disposée en zigzag sur le pont.

De cette façon, au moment du mouillage, l’ancre doit pouvoir filer le plus vite possible et librement au fond.

Cette expression vient par analogie entre la disposition de la biture sur le pont et la trajectoire pour le moins zigzagante de celui qui marche alors qu’il s’est enivré, alors qu’il s’est pris une bonne cuite.

Le mouillage assuré, nous pouvons boire.

Mais à l’origine, explique le site Web expressio.fr, ce sens imagé de biture désignait un repas copieux, en 1825.

Puis, un peu après la moitié du XIXe siècle, il désignait une forte dose de spiritueux.

Ce n’est qu’à partir de 1888 que le mot est attesté en tant que cuite.

Pour information, le bollard est une pièce de bois ou d’acier, cylindrique, fixée verticalement sur les quais, pour capeler l’œil des amarres.

© La Dernière Heure 2009.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be