Pourquoi boire un canon ?

Paul Vandenabeele

BRUXELLES Boire un canon ? Boire un verre d’alcool ?

Afin de connaître l’origine de cette expression, il faut remonter au XVIe siècle où le canon (langage populaire pour désigner 1/16e de pinte; une pinte est une unité de mesure de volume pour des liquides; elle se subdivise en deux chopines) était une mesure de capacité employé par les marchands de vin pour le vin et les spiritueux.

C’est au début du XIXe siècle que ce mot désigne familièrement un simple verre de vin.

Aujourd’hui, l’expression un petit canon dans un bistrot et café en France correspond au ballon de vin rouge ou de vin blanc servis essentiellement au comptoir.

Mais il ne faut pas oublier le coup qui, dès la fin du XIVe siècle, désignait aussi la quantité de liquide (principalement, de boisson alcoolisée) que l’on boit en une seule fois, d’un seul trait.

Ce coup a donné, boire un coup.

Boire un canon soviétique.

Et canonner ?

C’est boire un verre de vin rouge, c’est boire longtemps et beaucoup.

© La Dernière Heure 2009.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be