Pourquoi du brillat savarin ?

Paul Vandenabeele

BRUXELLES C’est en l’honneur du magistrat, épicurien et célèbre gastronome français, Jean Anthelme Brillat-Savarin que fut créé, en 1890, le brillat-savarin.

Fromage français lancé par la famille Dubuc (pour d’autres auteurs, il est l’œuvre d’Henry Androuet, fromager parisien), sous le nom d’excelsior ou délice des gourmets, il s’agit d’un triple-crème, doux au palais qui se déguste très jeune et frais.

Ce fromage est produit dans les régions de Normandie et de Bourgogne et se compose de matière grasse (75 %), à base de lait de vache.

Considéré à pâte molle et à croûte fleurie – croûte blanche duveteuse avec des reflets légèrement jaunes – et se présentant sous forme d’un disque plat de plus ou moins 13 cm de diamètre et de 3,5 cm d’épaisseur, il pèse entre 450 et 500 grammes.

Sa période de dégustation optimale ?

D’avril à octobre après un affinage de 12 jours.

Mais il est aussi délicieux du mois de mars au mois de décembre.

© La Dernière Heure 2009.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be