D'où vient l'imperméable ?

Paul Vandenabeele

BRUXELLES C’est en 1823 qu’a été découvert le procédé d’imperméabilisation des tissus par dissolution du caoutchouc dans du naphte porté à ébullition (solvant).

Et constituant la dernière étape de l’apprêtage des textiles, c’est cela qui a permis au chimiste Écossais Charles Macintosh de réaliser les tous premiers imperméables (qui ne se laissent pas traverser par les liquides).

En effet, il a eu l’idée d’employer le benzol, sous produit de ses fabrications dont il ne sait que faire, comme solvant du caoutchouc.

Par conséquent, il peut rendre étanche, par application du vernis obtenu, deux toiles collées l’une à l’autre de façon que le vernis ne soit plus en contact avec la peau.

Cette matière brevetée a pris le nom de son inventeur et devint même en Angleterre synonyme du mot imperméable.

De fait, à partir de 1936, l’usage s’établit d’appeler mackintosh, tout vêtement de pluie taillé dans cette toile, tant étaient populaires l’invention et l’inventeur.

© La Dernière Heure 2009.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be