Pourquoi à quatre trous ?

Paul Vandenabeele

BRUXELLES C’est après avoir observé nos aïeuls qui avaient grippes et rhumes à répétition à cause de leurs manteaux… qui s’ouvraient toujours, qu’Alexandre Massé, inventeur Quimpérois a ajouté deux trous aux boutons existants.

Mais pour d’autres auteurs, c’est suite au fait que les boutons à deux trous se décousaient sans cesse : les pantalons tombaient, les manteaux et cols de chemises s’ouvraient…

C’est dans une famille qui compte déjà quatre enfants qu’Alexandre Massé voit le jour, le 15 février 1829.

En 1852, il se voit confier les commandes d’une fabrique de boutons située à Paris.

Truc : il est conseillé de coudre deux par deux le bouton.

Il faut commencer en faisant un nœud sur l’envers du tissu à l’endroit prévu pour le bouton.

Il faut passer le fil deux ou trois fois dans chaque trou.

Ensuite, il faut faire un nœud à chaque fois que cela est terminé.

Lorsque c’est terminé, il faut appliquer un peu de vernis à ongle au centre du bouton.

© La Dernière Heure 2009.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be