Tchin, tchin !

Paul Vandenabeele

BRUXELLES D’où vient cette expression ?

Pour certains, elle viendrait d’une coutume moyenâgeuse.

Afin de se protéger d’un éventuel empoisonnement par l’entremise d’un breuvage, le seigneur aurait pris l’habitude de mélanger la boisson de son verre à celle de ses invités, leur proposant ainsi de boire la même chose que lui.

Plus tard, pour la même raison, il aurait heurté sa coupe en argent… (premier son faisant tchin), remplie à ras bords, à celle de son compagnon de table, ce qui aurait fait déborder sa boisson dans le verre de son partenaire… Et suite à cet éclaboussement, le second tchin (signe de confiance mutuelle) fait allusion au bruit que provoque, à son tour, l’autre récipient, en sens inverse.

Aujourd’hui, cette expression invite à la fête en trinquant.

© La Dernière Heure 2010.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be